Q & A avec Jean Ragnotti par Patrick Tambay

By
Updated: September 16, 2013
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Déjà son regard malicieux...!!!

Déjà son regard malicieux…!!!

“Jean Ragnotti c’est vraiment tout un style…”

Patrick Tambay: Jean, prenons les choses par le début, te souviens-tu de ta première expérience derrière un volant ? Cela était quand, où et avec quoi ?

Jean Ragnotti: Sur les genoux de mon père au volant d’une Juva 4 ou B14 ? J’avais 6 ou 7 ans…!!!

Manque que les bandes blanches...pour en faire une Juva-Gordini

Manque que les bandes blanches…pour en faire une Juva-Gordini

PT: On oublie rarement le passage de l’examen du permis de conduire, c’est aussi ton cas…?

Jean Ragnotti : J’avais conduit beaucoup de voitures entre temps même le camion de fruits de mon beau-frère, j’avais 14 ans, plus des gymkhanas de tracteurs, d’ailleurs ce fut ma première coupe .

PT: Tu l’as réussi du 1er coup ?

Jean Ragnotti :  Même pas peur !  bien sûr… !!!

PT: Quelle a été ta première voiture de ville et de quelle couleur était elle ?

Jean Ragnotti :  C’était déjà une Renault, la 4cv bleue sans les bandes blanches

PT: Et de course ?

Jean Ragnotti :  En 1967 une R8G avec les bandes blanches

La Voiture "Culte" de l'époque...

La Voiture “Culte” de l’époque…

PT: Te souviens-tu de ton 1er « gros » carton ?

Jean Ragnotti : Après le Rallye du Vaucluse où j’avais fait un malheur, 5ème au général sur 135 voitures , je termine 1er des Gordini 75 R8G ; au départ du Rallye suivant -le Pétrole Provence, je n’étais pas encore assez connu pour partir dans les 1er et à la sortie d’un virage sur bosse, un concurrent parti devant nous est sorti de la route puis est revenu sur celle-ci au moment où nous arrivions et ce fut un autre MALHEUR donc il a fallu racheter une 2ème Gorde avec un crédit plus gros et l’aide des copains .

PT: Qu’aimes-tu conduire aujourd’hui et que trouverions-nous dans ton garage, mis à part une Renault ?

Jean Ragnotti :  Je roule toute l’année en Renault et l’on pourrait trouver la seule voiture de course qui est la R 5T  Groupe 4 qui nous a permis avec Jean-Marc Andrié de gagner le Tour de Corse 82

Ce qu'ils ont vus...en 82, en Corse!

Ce qu’ils ont vus…en 82, en Corse!

PT: Mis à part les nombreuses activités d’Ambassadeur pour Renault qui occupent ta carrière aujourd’hui, quelles sont tes activités de retraité de la compétition automobile ?

Jean Ragnotti : En dehors de mes démos en Europe pour les World Séries By Renault ma deuxième passion c’est le Golf que je pratique assez souvent avec plein de copains .

Ici avec Bogossian....

Ici avec Bogossian….étudiant la trajectoire!

PT: Tu pilotes encore des véhicules de compétition ?

Jean Ragnotti : Pas beaucoup, 2 ou 3 Rallyes avec Francis Mercier et sa très belle Alpine A110, le Mans Classic avec différentes voitures de Renault Classic, plus d’autres démos ( Loheac ), quelques ouvertures en voiture ouvreuse et je finis la saison au Japon fin Novembre avant de rejoindre la Malaisie pour une partie de l’hiver .

PT: Tu as, en rallye et en circuit, connu et participé à presque toutes les disciplines du sport automobile, laquelle t’a procuré le plus de satisfaction ?

Jean Ragnotti : Le Rallye bien sûr et les 24 h du Mans et ++++++ (NDLR Quelques belles performances en circuit notamment au Mans)

PT: Quels sont tes plus beaux souvenirs en Rallye et sur circuit ?

Jean Ragnotti : En Rallye, mes 3 victoires en Mondial R 5T et les très belles places en R 5 Alpine  et aussi la R 11T ; pour faire court, mes 2 places de 4ème au Mans et la pôle position avec Pesca en 1980.

PT: Quelle est pour toi la plus belle « Spéciale » de Rallye ?

Jean Ragnotti : On citera bien sûr l’incontournable  Le Moulinon-Antraigues, le Corobin, Lantosque et le Turini pour l’ambiance.

PT: Tu préférais quels types de surface, terre, neige et glace, bitume ?

Jean Ragnotti : Un peu toutes !

PT: Tu as aussi participé au Paris-Dakar, comment, avec qui et pourquoi ?

Jean Ragnotti : C’est grâce à Patrick Zaniroli avec wv Iltis en 1980  4ème, Renault me donna l’autorisation ainsi que pour mon 2ème en Range Rover avec le PDG de Pernod comme copilote (l’année de l’accident de Thierry Sabine ), pas mal de pépins cette année (1986) : 19ème

Au Dakar sur un Iltis VW

Au Dakar sur un Iltis VW

PT: Tu aimais « danser » sous la pluie ?

Jean Ragnotti : Je détestais le beau temps, quand j’ouvrais ma fenêtre et qu’il pleuvait j’avais le sourire même si c’était un peu casse-gueule .

PT: Parmi toutes ces épreuves il y a certainement eu des évènements cocasses, des souvenirs en particulier, de nombreuses anecdotes…?

Jean Ragnotti : En 1981, dans une spéciale vers GAP, dans le dernier gauche avant l’arrivée je me suis trop appuyé sur le mur de neige et la 5 passa sur la porte de droite jusqu’au point stop… juste une vitre de cassée et c’est reparti !

PT: Quel serait ton véhicule de “Rêve” ?

Jean Ragnotti : Une propulsion de 400 cv  1000 kl et surtout un bon frein à main, aussi un volant rond et une boîte sequentiel, mais pas les palettes derrière le volant…cela me suffirait pour le moment.

PT: Te souviens-tu de ta première course, de ta 1ère voiture de course, de ta 1ère victoire ?

Jean Ragnotti : Ma 1ère course, c’était le Rallye D’Istres en 67 et comme j’ai couru très longtemps en Groupe 1 ( N ) actuellement je n’ai remporté ma 1ère victoire  qu’au tour de la Réunion 76 en A110 et pourtant j’ai fait beaucoup de places dans les 5 premiers au scratch alors que les participants étaient très nombreux : 350 (  MC   1970 )

PT: Te souviens-tu de l’émotion que tu as ressentie ?

Jean Ragnotti : Pas trop ! car que ce soit la victoire ou la défaite, je reste de marbre !  J’exagère un peu mais pas beaucoup, mais pas comme notre KIMI RAIKKO

kimi raikkonen lotus renault gp 2013

PT: Quelle est ta discipline sportive favorite et quel événement majeur préfères-tu, le Rallye, le Circuit, la F1, Le Mans, Le Monte Carlo, Le Dakar, Indianapolis…. ?

Jean Ragnotti : En 1er, le Rallye bien sûr, mais un peu moins, car les Rallyes sont devenus trop courts, il n’y en a presque plus de nuit sauf au Monte-Carlo, les 24h du Mans, la F1 d’accord à condition d’ être dans un bon Team .

PT: Quelle technologie pourrait remplacer de façon efficace les carburants d’aujourd’hui ?

Jean Ragnotti : Je fais confiance à nos ingénieurs qui trouveront toujours ce qu’il faut pour faire avancer nos voitures le plus vite possible

PT: On parle de plus en plus d’hybride et d’électrique en compétition, que penses-tu d’un rallye se disputant avec cette technologie ?

Jean Ragnotti : Je reviens toujours à nos ingénieurs ?!

PT: Tu as couru, en rallye et en circuit, contre et avec de nombreux pilotes dans toute ta carrière, lesquels, parmi tous ces pilotes ont été pour toi, les pilotes références en terme de, fairplay, rapidité, intelligence de course, camaraderie, boute-en-train, professionnalisme…?

Jean Ragnotti : Bien sûr dans ma période Walter Rorhl allait très vite avec des voitures différentes, mais pas trop rigolo !  Pour tous les autres, il y en pour tous les goûts, chacun avait sa personnalité et je suis resté copain avec tous .

PT: As-tu des amis parmi ces pilotes ?

Jean Ragnotti : En réalité, c’est difficile de parler d’amis même si je les rencontre dans quelques réunions Rallye ou Golf, donc je dirai plutôt des copains.

PT: Quelle est ton plus beau souvenir de course automobile ?

Jean Ragnotti : Le Monte-Carlo ! gagnant ou pas, c’est la plus belle, mais surtout le plus difficile des Rallyes neige ou pas.

PT: Te souviens-tu du Monte Carlo 73 ?

Jean Ragnotti : Oui j’avais oublié ce Monte-Carlo 1973, il y avait 2 Renault 12 Gordini d’usine et par la même occasion 2 pilotes ,
l’un très jeune qui faisait de la formule Renault et qui allait devenir célèbre en gagnant des GP de Formule 1, c’est Patrick Tambay que vous devez connaitre surement  et l’autre c’était moi, dans ce Monte Carlo très enneigé, même trop par moment, la 12 avec son moteur en porte a faux à l’avant n’était pas la voiture idéale, trop de sous virage, mais nous avons fini ce difficile Rallye…

 mc73-ragnotti-1

PT: Et ta plus grande déception sportive ?

Jean Ragnotti : Tour de Corse 80 ! Alors en tête à 4 spéciales de la fin avec plusieurs minutes d’avance…une petite pièce lâche et voilà!

PT: Un très sincère et grand MERCI Jean d’avoir “partagé” ces quelques instants avec nous ; aurais-tu quelques souhaits à formuler pour clore ce Q & A avec moi ?

Jean Ragnotti : Très heureux d’avoir participé à un petit retour sur mes souvenirs de mes très longues années de sport  AUTOMOBILE    

Jean récemment...la même malice dans le regard!

Jean récemment…la même malice dans le regard!

PT: Tu reviens quand tu veux, tu es ici chez toi, mais ce n’est pas terminé, passons, si tu as encore quelques instant  et si tu le veux bien maintenant au questionnaire de B. PIVOT

Quel est ton mot préféré ? Optimisme

Le mot que tu détestes ?  Abandon

Le son, le bruit que tu aimes ? Le silence

Le son, le bruit que tu détestes ? Pas trop tout de même

Ton juron, gros mot ou blasphème favori ? Et merde

L’autre métier que tu aurais aimé faire si… ? Grand Reporter

 Et pour finir le questionnaire de Marcel PROUST :

Le principal trait de ton caractère ? Toujours content

La qualité que tu préfères chez un homme ? Qu’il ne s’approche pas trop de ma femme

La qualité que tu préfères chez une femme ? Impeccable…ma femme les a presque toutes

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ? Les bonnes parties de rigolade

Ton principal défaut ? J’étais sûr que tu allais me la poser

Ton occupation préférée ? Le pilotage, le Golf et les Voyages

Le pays où tu désirerais vivre ? La France sans la politique

La couleur que tu préfères ? Le bleu et le rouge chinois

Tes héros dans la vie réelle ? Il n’y a plus beaucoup de choses à découvrir donc toutes les personnes qui font des exploits sportifs ou non

Ce que tu détestes par-dessus tout ? Je me demande qui a pondu une loi qui oblige à faire des LOIS ??

Ce que tu aimes le plus ? Ma femme bien sûr…!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>